oct 19

onezoom

 

Le concept de zoom interactif a la cote en ce moment dans les sites de vulgarisation scientifique. Que ce soit pour représenter une échelle temporelle ou spatiale,  le zoom semble plus approprié, peut-être parce que plus visuel et immersif, que le lien hypertexte. Voici 3 exemples qui illustrent cette tendance :

Onezoom est ce que l’on peut appeler un concept d’ arbre phylogénétique, c’est à dire, pour reprendre la définition de wikipedia, qu’il représente une classification des êtres vivants avec pour objectif de rendre compte des degrés de parenté entre les espèces, et ainsi de comprendre leur histoire évolutive (ou phylogénie).  En cliquant sur une zone de l’arbre, vous zoomez sur ses branches porteuses d’informations, et des sous-branches apparaissent, elles-mêmes porteuses d’information, et ainsi de suite, selon le principe des fractales. Voyez plutôt :

Mené par des scientifiques, James Rosindell, professeur au département de sciences de la vie à l’Imperial College de Londres, et Luke Harmon, biologiste à l’Université de l’Idaho (Etats-unis), Onezoom ambitionne de devenir le « Google Earth de la biologie« . Lancé le 16 octobre dernier, avec plus de 5000 espèces de mammifères référencées,  il vise à l’horizon 2014 la représentation des 2 millions d’espèces répertoriées sur le site OpenTreeOfLife.