lingualift

J’évoquais il y a quelques semaines le site Lingualift, un service pour apprendre les langues en ligne selon une méthode originale. Philip Seyfi, un de ses fondateurs, a accepté de répondre à quelques questions, en exclusivité pour ce blog. L’occasion d’en savoir plus sur l’origine de ce site, qui ne s’adresse malheureusement pas au public Francophone, mais qui fait partie très certainement de ces outils e-learning précurseurs amenés à se multiplier sur la toile dans le futur…

philip-seyfiBonjour Philip et merci d’avoir accepté de répondre à cette petite interview. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Philip et je suis un designer, développeur et entrepreneur de nationalité russe. Je suis l’auteur de NihongoUp—un jeu d’apprentissage du japonais qui a gagné le Serious Games Showcase & Challenge en 2009—et co-fondateur de EduLift, une startup britannique derrière un nombre des sites et applications pour l’apprentissage des langues et autres matières.

Qu’est-ce qui t’a donné l’envie de créer NihongoUp tout d’abord, et aujourd’hui LinguaLift ?

J’etais encore écolier quand j’ai eu l’idée d’apprendre la langue japonaise. En même temps, je commençais à réfléchir sur mes études supérieures. Je voulais étudier le game design, et un jeu d’apprentissage du japonais ma semblé être le projet parfait pour faciliter les deux entreprises.

NihongoUp était sensé être qu’un simple projet personnel, mais de nombreuses réactions positives parmi ceux à qui je l’ai montré m’ont poussé à publier ce jeu sur internet. Un an plus tard, après avoir passé mon bac, en réponse à la multitude des e-mails encourageants que j’avais reçu, j’ai formé une équipe pour commencer des travaux sur un projet beaucoup plus ambitieux—qui finalement est devenu LinguaLift.

Je suis internaute lambda, je veux apprendre le japonais. Comment LinguaLift va pouvoir m’aider ?

LinguaLift a tout ce qu’il faut pour apprendre la langue japonaise à partir de zéro, excepté un(e) petit(e) ami(e) japonais(e) pour pratiquer la conversation (^_^).

e-textbook

Le E-textbook est une méthode de japonais avec des éléments interactifs tels que des vidéos, de l’audio de prononciation (par Machaco, une chanteuse reggae japonaise) et des petits quiz de compréhension.

vocab-lab

Le Vocab Lab vous permet d’apprendre le vocabulaire japonais en vous motivant grâce à une division intuitive des différents niveaux et des statistiques de progrès encourageants.

kanji-academy

La Kanji Academy est une application unique adaptée à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture des kanji—characters Chinois utilisés pour écrire le japonais.

arcade

La section Arcade contient des jeux d’apprentissage d‘écriture sur le clavier japonais, et de vocabulaire.

Section Docs Lingualift

Finalement, la section Docs contient des de nombreuses ressources en format PDF que vous pouvez imprimer pour avoir en permanence une référence avec vous.

 

Tu es développeur et webdesigner (voir ici ton portfolio), j’imagine donc que tu as donc conçu ces sites entièrement. As-tu fait des études dans ce domaine ?

Oui, je suis responsable du design et du développement de LinguaLift.  A vrai dire, je n’ai jamais fait des études dans ces domaines, mais je me suis intéressé aux ordinateurs dès mon plus jeune âge et j’ai donc acquis ces compétences au cours du temps, par moi même.

Ou siège LinguaLift aujourd’hui ?

EduLift siège à Oxford, Royaume-Uni, même si en ce moment je passe la plupart de mon temps entre Prague, et Cambridge, Etats Unis, et mon associé, Ollie, vient de déménager à Paris où il va passer un an à l’université Paris II (Panthéon-Assas).

Ton profil sur le site Lingualift indique « English, Russian, Czech, French, German, Japanese, Spanish ». C’est impressionnant ! Parles-tu réellement toutes ces langues ? Comment les as-tu apprises ?

Je parle couramment le russe, l’anglais, le tchèque et le français. J’ai un niveau conversationnel dans les autres langues.

Pour faire court, je suis russe, j’ai habité la moitié de ma vie en République Tchèque, et j’ai étudié à l’école allemande ainsi qu’au lycée français. Les autres langues je les aie apprises par moi même ces dernières années.

On sent la conception de LinguaLift très réfléchie, notamment en terme d’ergonomie et de parcours pédagogique. Quelles ont été tes inspirations ?

Je ne peux pas dire qu’il y eu un projet quelconque qui m’ait inspiré à créer NihongoUp, ni qu’il y ait eu un site qui nous a directement influencé dans la conception de LinguaLift. Je dirais même que ce sont plutôt les centaines des sites, applications et livres inadéquates que j’étais forcé à utiliser pendent mes études qui ont suscité la fondation de EduLift.

Cependant, il y a de nombreuses personnes qui continuent de me motiver pour ce que je fais. Pour n’en citer que quelques uns: Jane McGonigal, Bill Gates, Gary Vaynerchuk, et certainement—les entrepreneurs autour du monde qui continuent de changer notre vie, malgré des conditions socio-économiques souvent défavorables, de façons souvent très inattendues.

 

Quelles langues souhaitez-vous aborder après le japonais et le russe ? Y aura-t-il un jour une version en Français de LinguaLift ?

On pense lancer l’apprentissage du français avec LinguaLift dans les semaines prochaines, et on est en train de commencer les travaux sur l’espagnol et le chinois. Pour de nombreuses raisons, il n’y aura pas de version LinguaLift en français, ou dans d’autres langues, mais un autre projet éducatif plus simple, dans la langue française, n’est pas hors de question.

 

Quelles seront les futures fonctionnalités de LinguaLift ? Comment vois-tu évoluer le projet ?

Notre priorité dans les mois à venir est de lancer les nouvelles langues susmentionnées, bien entendu, sans sacrifier les travaux sur le contenu plus avancé pour LinguaLift russe et japonais.

Il y a plusieurs autres projets liés a LinguaLift qu’on pense d‘aborder vers la fin de l’ année, mais cela reste un secret pour le moment :-)

Merci Philip d’avoir répondu à mes questions. Une expérience que je pense renouveler bientôt sur ce blog, pour découvrir un peu plus les acteurs de l’apprentissage sur internet. ;-)

Be Sociable, Share!
Tags: , , , , ,

Dans le même esprit :

Ajouter un commentaire

Nota: La modération est activée et peut temporiser votre commentaire. Inutile de le publier plusieurs fois.