google-art-project

S’il est une démonstration de la puissance d’internet, c’est bien sa capacité à donner l’accès pour tous au patrimoine mondial. Pouvoir accéder, sans bouger de chez soi, aux œuvres artistiques des plus grands peintres, et visiter les principaux musées du Monde, nos ancêtres ne l’auraient même pas imaginé en rêve.

google-art-project

  • Google Art Project

Pourtant le rêve devient réalité, tout d’abord avec Google Art Project. Après la numérisation des bibliothèques (Google Books), des rues (Google Street view), de la planète (Google Earth), et bien d’autres projets pharaoniques (ce qui pose d’ailleurs des problème éthiques et de propriété intellectuelle, mais ce n’est pas le sujet ici), Google s’attaque aux oeuvres d’art. Google Art Project devient, en quelque sorte, le plus grand musée du monde : 156 collections de musées accessibles, 32488 oeuvres d’art en haute résolution, issues de 40 pays, et produites par plus de 7200 artistes, dont un bon nombre de génies. Ainsi, nul besoin d’aller à Florence pour contempler la célébrissme « naissance de Vénus » de Boticelli, ou de se rendre à NewYork pour admirer la « Nuit étoilée » de Van Gogh.

Et si visualiser ces chef d’œuvres en haute résolution, en zoomant jusqu’à voir les craquelures de la toile, ne vous suffit pas, une visite virtuelle des musées vous permettra de vous déplacer dans leurs galeries comme si vous y étiez. Vous pouvez effectuer vos recherches par collection, par artiste ou par œuvre, et cerise sur le gâteau, vous avez la possibilité de créer votre galerie personnalisée suivant un thème précis ou suivant vos gouts. Pour certaines œuvres, outre des informations, on peut accéder à des liens externes ou des vidéos, comme celle-ci sur la naissance de Vénus, produite par le Canal-Educatif:

 

 

Google pousse la pertinence jusqu’à proposer une section « Education », où sont soumises une série d’idées d’activités pédagogiques, ainsi que des liens de sites complémentaires. Autant d’atouts qui font de Google Art Project un outil proche de la perfection, le seul bémol étant finalement que nombre de musées majeurs (à quand le Louvre ?) n’y ont pas encore souscrit.

 

art-sy

 

  • Art.sy

Plus récemment, un nouveau service est venu se positionner sur ce créneau de l’art en ligne. Art.sy se présente plus comme un moteur de recherche d’oeuvres d’arts, donnant accès à plus de 17000 oeuvres de 3000 artistes, provenant de plus de 300 musées, collections privées ou fondations. L’intérêt de ce service est qu’il ne se contente pas d’afficher les oeuvres recherchées en haute résolution, mais donne des informations sur la vie de l’artiste et sur les caractéristiques de l’oeuvre (malheureusement uniquement en anglais à ce jour), et suggère également des artistes connexes. La particularité de Art.sy est d’avoir un véritable modèle économique, puisque certaines œuvres sont achetables. C’est auprès du vendeur que le site prend alors une commission après la mise en relation. Pour le reste, tout est gratuit, et Mona Lisa étant présente sur Art.Sy, il semble que leur capacité de négociation auprès du Louvre ait dépassé à ce jour celle de Google ;-)

Google Art Project et Art.sy, deux sites très précieux et complémentaires donc, amenés très certainement à se développer, et que les professeurs d’arts devraient passer en boucle dans leurs cours ;-)

Be Sociable, Share!
Tags: , , , , , , ,

Dans le même esprit :

Un commentaire :

  1. , 100 000 stars de Google: naviguer dans les étoiles | Otablo | e-learning, maths, mathématiques, vidéos, apprendre, apprentissage, enseignement, éducation a dit:

    [...] continue à étonner par ses innovations. Après l’exploration des bibliothèques et musées du Monde (Google Art), des plus beaux sites du patrimoine mondial (Google – Unesco), de la Terre avec Google Earth, [...]

Ajouter un commentaire

Nota: La modération est activée et peut temporiser votre commentaire. Inutile de le publier plusieurs fois.