Baccalauréat : une réussite prédestinée ?
Publié par Romain dans Baccalauréat, Education le Mardi 05 juillet 2011| icon3No Comment
bac-chances-de-reussite

Le magazine l’Internaute a mis en place une étude originale des taux de réussite au bac 2010, en fonction de critères, qui a priori n’ont rien à voir avec l’assiduité ou le travail des candidats : prénom, sexe, âge, ville, département, filière ou même signe astrologique. L’exercice est cocasse, laissant l’impression qu’il suffirait d’agir sur ces paramètres pour conditionner ses chances de réussite.

Ainsi, pour réussir votre bac l’an passé, il valait mieux vous appeler Coline, le prénom le plus « performant », Gabrielle, Eléonore ou Juliette, qui sont près de neuf sur dix à décrocher le Graal, plutôt que Samia, Ahmed, Yacine, Samir et Ali qui ont des taux de réussite proches des 50 %.

Il était préférable d’habiter le 8e arrondissement de Paris, qui arrive en tête des villes où le taux de réussite au bac est le plus élevé (96,8 %). Ollioules dans le Var, Barr en Alsace, Agneaux en Basse-Normandie et Verneuil-sur-Seine dans les Yvelines, suivent de très près. Par contre, il fallait fuir absolument Le Mée-sur-Seine, en Seine-et-Marne (38,7 % de réussite), Chambon-sur-Lignon en Auvergne, Creil en Picardie, ou Louvroil et Conde-sur-Lescaut dans le Nord-Pas-de-Calais.

Il valait mieux venir des départements de Savoie, Hautes-Alpes, Lozère, l’Isère et la Haute-Savoie (les montagnards sont au sommet ! ;-) ), qui ont des scores dépassant les 80 % de réussite au premier tour, plutôt que de Guyane (56 % de réussite), la Seine-Saint-Denis, la Martinique, la Somme ou l’Aisne, qui restent en dessous de la moyenne nationale avec des taux de réussite en deçà des 70 %.

Remerciez votre bonne étoile d’avoir fait de vous une fille (74,6 % de réussite dès la première session), plutôt qu’un garçon (72,4 %), et d’être né(e) en 1995 (100%), 1993 (90,7%), 1994 (89,9%) plutôt qu’en 1956 (40%), 1985 (53,5%) ou1982 (54,2%)…

Enfin, bien que la différence entre signes astrologiques ne soit pas très significative, les astres étaient plus favorables aux Sagittaires (74,2 % de réussite),  juste devant les Vierges et les Scorpions. Les mauvais élèves sont les Verseaux (73%), Béliers (73,1%) et Gémeaux (73,2%).

A noter que le magazine a mis en place à partir de ces statistiques, à destination des internautes,  une applicationFacebook pour calculer ses chances d’obtenir le Bac. Inutile de dire que cette boule de cristal probabiliste ne remplacera jamais une bonne révision .

Outre l’aspect ludique, cette approche montre les liens qu’il peut y avoir entre les conditions sociales et culturelles des individus et leurs chances de réussite. Pour autant certaines explications mériteraient d’être creusées. Ma fille de 11 ans se prénomme Coline, et se trouve du coup bien placée . Elle ne manquera pas de ressources en maths, c’est évident ;-) , cependant il ne me semble pas que son prénom, plutôt rare, soit particulièrement lié à un milieu social favorisé…ou alors je suis un bourgeois qui s’ignore :-)

Be Sociable, Share!
Tags: , , , ,

Dans le même esprit :

Ajouter un commentaire

Nota: La modération est activée et peut temporiser votre commentaire. Inutile de le publier plusieurs fois.