juil 5
Baccalauréat : une réussite prédestinée ?
Publié par Romain dans Baccalauréat, Education le Mardi 05 juillet 2011| icon3No Comment
bac-chances-de-reussite

Le magazine l’Internaute a mis en place une étude originale des taux de réussite au bac 2010, en fonction de critères, qui a priori n’ont rien à voir avec l’assiduité ou le travail des candidats : prénom, sexe, âge, ville, département, filière ou même signe astrologique. L’exercice est cocasse, laissant l’impression qu’il suffirait d’agir sur ces paramètres pour conditionner ses chances de réussite.

Ainsi, pour réussir votre bac l’an passé, il valait mieux vous appeler Coline, le prénom le plus « performant », Gabrielle, Eléonore ou Juliette, qui sont près de neuf sur dix à décrocher le Graal, plutôt que Samia, Ahmed, Yacine, Samir et Ali qui ont des taux de réussite proches des 50 %.

Il était préférable d’habiter le 8e arrondissement de Paris, qui arrive en tête des villes où le taux de réussite au bac est le plus élevé (96,8 %). Ollioules dans le Var, Barr en Alsace, Agneaux en Basse-Normandie et Verneuil-sur-Seine dans les Yvelines, suivent de très près. Par contre, il fallait fuir absolument Le Mée-sur-Seine, en Seine-et-Marne (38,7 % de réussite), Chambon-sur-Lignon en Auvergne, Creil en Picardie, ou Louvroil et Conde-sur-Lescaut dans le Nord-Pas-de-Calais.

Il valait mieux venir des départements de Savoie, Hautes-Alpes, Lozère, l’Isère et la Haute-Savoie (les montagnards sont au sommet ! ;-) ), qui ont des scores dépassant les 80 % de réussite au premier tour, plutôt que de Guyane (56 % de réussite), la Seine-Saint-Denis, la Martinique, la Somme ou l’Aisne, qui restent en dessous de la moyenne nationale avec des taux de réussite en deçà des 70 %.

Remerciez votre bonne étoile d’avoir fait de vous une fille (74,6 % de réussite dès la première session), plutôt qu’un garçon (72,4 %), et d’être né(e) en 1995 (100%), 1993 (90,7%), 1994 (89,9%) plutôt qu’en 1956 (40%), 1985 (53,5%) ou1982 (54,2%)…

Lire la suite…