NihongoUp : apprendre le japonais en jouant
Publié par Romain dans E-learning le Jeudi 25 juin 2009| icon38 Commentaires
nihongoup

Le japonais n’est pas une langue facile à appréhender pour les occidentaux. Le travail de mémorisation, notamment, est important pour arriver à retenir les nombreux caractères d’écriture, les kanjis, hiraganas et katakanas

D’où l’intérêt de passer cet exercice fastidieux sur un mode ludique. C’est ce que propose le développeur et designer russe Philip Seyfi avec le jeu NihongoUp.

Développé sous Adobe Air, l’objectif de ce serious game est plutôt de vous entrainer et d’améliorer votre vitesse d’écriture et de lecture du japonais. Pas sûr qu’il convienne donc à de grands débutants, comme j’ai pu le constater. Le principe est un peu celui du tétris : des caractères tombent du haut de l’écran, qu’il faut savoir reconnaître, seuls ou au sein d’une phrase, avant qu’ils n’arrivent en bas.

La version d’essai est gratuite. La version complète qui inclus des exercices et une mise à jour automatique coûte 4,99$.

Une application qui semble conviviale au profane que je suis. S’il y a des étudiants en japonais dans l’assistance, je vous laisse le soin en commentaire de juger de l’efficacité du concept ;-)

Be Sociable, Share!
Tags: , , , , , , ,

Dans le même esprit :

8 commentaires :

  1. , Philip Seyfi a dit:

    Merci beaucoup pour le review ^^

    Juste pour info… Une version pour iPhone et des phrases du niveau JLPT 2 seront accessibles dans les prochaines semaines :)

    P.S.: C’est NihongoUp, pas Nihongoup :)

  2. , Romain a dit:

    Merci pour ces précisions Philip, et bravo pour cette réalisation.

    Mais dis moi, combien parles-tu de langues : anglais, français, russe, japonais… ? ;-)

  3. , Philip Seyfi a dit:

    Je suis russe, j’habite à Prague (République Tchèque), la moitié du temps j’étais a une école allemande, maintenant je suis au Lycée Français de Prague et j’ai l’intention de continuer mes études au Japon.

    En tout je parle russe, tchèque, anglais, français, allemand et j’apprends le japonais (et je voudrais bien apprendre le coréen dans le futur). J’ai aussi habité un an en Danemark et parlait plus ou moins bien le danois (ma mère apprenait la philologie danoise a l’université) mais je l’ai oublié depuis.

  4. , Romain a dit:

    L’expression « citoyen du monde » te correspond bien. Je suis sincèrement impressionné, moi qui après 10 ans d’anglais scolaire et 5 ans d’espagnol arrive difficilement à aligner 3 phrases ;-)

  5. , Anne-Elisabeth Nève a dit:

    @Romain et à tous ceux qui croient ne pas ou ne plus être capable de PARLER une langue ;-), je me permets de recommander le site http://www.balingua.com : vous travaillerez exclusivement l’oral d’une langue (y compris le japonais), ce qui devrait vous donner confiance pour la suite, par exemple, la « chute » de kanjis ou katakanas!
    En une 20aine d’heures, vous aurez acquis et vous maîtriserez toutes les structures de la langue orale (même du japonais !) : vous ne serez plus débutant et vous pourrez alors acquérir vocabulaire, morphologie… et langue écrite.
    Test gratuit de 30 minutes pour vous donner une idée!
    Cordialement,

  6. , saanda a dit:

    we jaimerai tro apprendre le japonais mai ca va pour instan je trouve po ca dur xd

  7. , Skritter : Apprendre la calligraphie chinoise et japonaise | Otablo | e-learning, maths, mathématiques, vidéos, apprendre, apprentissage, enseignement, éducation a dit:

    [...] multimédia. A voir notamment dans le même style le très ludique Kanamichan, ou encore le serious game Nihongoup. Cet article vous a intéressé ? Aidez-moi à le faire connaître [...]

  8. , Lingualift | Otablo | e-learning, maths, mathématiques, vidéos, apprendre, apprentissage, enseignement, éducation a dit:

    [...] temps déjà, j’avais évoqué sur le blog un serious game pour apprendre le japonais : Nihongoup. Son créateur, Philip Seyfi, m’indique que le site a évolué. Effectivement, il [...]

Ajouter un commentaire

Nota: La modération est activée et peut temporiser votre commentaire. Inutile de le publier plusieurs fois.